BNP AM

L'investisseur durable d'un monde qui change

Rechercher par

Filtrer par

Classe d’actifs

Économie

Géographie

Investissement

DEMAIN A LA UNE | ARTICLE – 6 Min

Nos progrès vers une transition durable

Dans cet article

    Notre rapport sustainability de 20221 met en lumière nos principales réalisations de l’année. Il s’agit notamment de notre attention continue sur l’intégration des facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) dans notre offre d’investissement, de la mise à jour de la documentation avec de nouveaux indicateurs de durabilité et de notre engagement à soutenir l’objectif d’alignement des investissements sur la neutralité carbone d’ici 2050.  

    Les autres sections couvrent notamment notre recherche visant à établir l’empreinte biodiversité de nos investissements et notre bilan en matière de vote, avec près de 2 000 assemblées générales votées.

    Ce rapport détaille les progrès réalisés en matière de durabilité dans nos activités. Nous pensons que l’intégration dans notre analyse de critères ESG nous aide à prendre en compte un ensemble de risques et d’opportunités plus étendu, et donc à prendre des décisions d’investissement plus éclairées. En d’autres termes, notre obligation fiduciaire est alignée sur la durabilité.

    Nous y parvenons principalement de deux façons : au moyen de nos principes d’intégration ESG et par notre dispositif de notation ESG propriétaire. En 2022, nous avons également lancé la solution innovante « SDG Fundamentals » avec Matter, une fintech danoise. Cette solution nous permet d’évaluer le degré d’alignement des différentes sources de revenus générés par l’entreprise sur les ODD. Ces informations guident notre vision de la durabilité, essentielle pour la construction des portefeuilles Article 9, conformément à la définition de la réglementation Sustainable Finance Disclosure Regulation et pour la sélection des titres.

    Intégration ESG

    En vertu de la réglementation SFDR, nous avons déployé des efforts importants, à l’échelle de l’entreprise, pour respecter les obligations en matière de gestion de portefeuille, d’information et de contrôle. Ainsi, 89 % des encours de nos fonds ouverts domiciliés en Europe sont classés Articles 8 ou 9 selon SFDR à fin 2022.

    Dans notre déclaration SFDR, nous expliquons la manière dont nous intégrons la prise en compte des principales incidences négatives dans nos investissements. Nous avons travaillé simultanément sur l’intégration dans notre gamme de fonds des nouveaux critères de gestion introduits par la réglementation MiFID en 2022. Nous adaptons continuellement notre gamme de produits pour intégrer les critères de durabilité de manière plus approfondie.

    Nous avons renforcé le lien entre le vote et l’intégration ESG, en sanctionnant les émetteurs sur des thématiques liées à l’ESG, telles que la non-divulgation de leurs émissions de gaz à effet de serre.

    Nous avons renforcé nos attentes en matière de climat et ajouté deux nouveaux champs prioritaires que nous prenons en compte à travers nos votes : la biodiversité et la faible performance ESG.

    Nous avons également inclus de nouveaux critères pour guider nos décisions de vote sur les résolutions dites « Say-on-Climate » émanant de la direction des entreprises détenues.

    Nous avons voté lors de 1 976 assemblées générales en 2022 – 46% en Europe, 27% en Amérique du Nord, 22% en Asie – suivant la répartition de nos actifs sous gestion.

    Au cours des trois dernières années, nous avons maintenu un taux d’opposition élevé et toujours croissant et pris nos propres décisions de vote – ce qui est rare parmi les plus grands gérants d’actifs.

    Notre taux d’opposition a continué à se concentrer principalement sur trois sujets, la rémunération des dirigeants, les opérations financières et la nomination des administrateurs.

    Graphique 1 – Vote sur les résolutions dites « Say-on-Climate »

    Source : BNP Paribas Asset Management

    Nous nous sommes opposés à un tiers des résolutions de la direction sur lesquelles nous avons voté parce que nous ne pensions pas qu’elles étaient dans le meilleur intérêt de nos clients. Par ailleurs, l’intégration de considérations environnementales et sociales dans notre politique de vote nous a conduits à nous opposer à environ 1 400 résolutions, principalement pour des raisons liées au climat et à la biodiversité.

    En 2022, nous avons dialogué avec 373 entreprises à travers 634 échanges. Nous avons également signé 543 lettres envoyées à des entreprises par l’intermédiaire d’initiatives collaboratives dont nous sommes signataires ou que nous soutenons.

    Transition énergétique – Atteindre l’objectif de neutralité carbone

    Notre feuille de route « Net Zero » couvre nos investissements mais aussi les mesures associées d’engagement actionnarial et de réduction des émissions issues de nos propres activités.

    En 2022, nous avons également introduit de nouvelles restrictions liées aux activités pétrolières et gazières : nous excluons désormais les entreprises qui génèrent plus de 10 % de leurs revenus à partir de pétrole et de gaz non conventionnels ou d’activités dans l’Arctique, et nous n’investissons pas dans des entreprises possédant des réserves de pétrole et de gaz en Amazonie.

    À fin 2022, la quasi-totalité – 98 % – de nos fonds ouverts relevant du champ d’application pour lesquels nous avons pu la calculer, ont une empreinte carbone inférieure à celle de leur indice de référence ou de leur univers d’investissement. Ayant mis en place cette pratique depuis un certain nombre d’années, nous sommes maintenant en bonne position pour respecter nos engagements « net zéro ». Il s’agit notamment de réduire l’empreinte carbone de nos portefeuilles d’investissement de 30 % d’ici 2025 et de 50 % d’ici 2030, pour les portefeuilles dans le périmètre défini.

    Protection de l’environnement

    En 2022, un an après la publication de notre feuille de route sur la biodiversité, nous avons publié les premiers résultats de notre recherche visant à établir l’empreinte biodiversité de nos investissements. L’analyse couvre plus de 1 800 entreprises incluses dans nos fonds actions et obligations, et représente environ 70 % de nos actifs « corporate » sous gestion.

    Nous pouvons maintenant établir une base de référence pour suivre nos performances futures et identifier les cas où une analyse plus approfondie des émetteurs individuels est justifiée.

    Nous pensons qu’il est important de connaître la performance des entreprises en matière de biodiversité, car cela peut influencer notre décision d’investir ou non.

    Égalité et croissance inclusive

    De nombreuses études2 montrent que les entreprises dont les conseils d’administration ou les équipes de direction sont plus diversifiés génèrent de la valeur plus durable sur le long terme.

    En 2022, nous avons identifié 40 entreprises détenues dans nos portefeuilles actifs avec lesquelles nous avons initié un dialogue parce que la diversité de leur conseil d’administration ne répondait pas à nos attentes. Suite à ce dialogue, 20 entreprises ont adopté des changements en matière de diversité des genres en ligne avec nos attentes. Lors des assemblées générales des autres sociétés, le fait qu’elles n’atteignent pas le seuil requis nous a conduits à nous opposer à la (ré)élection d’un ou de plusieurs administrateurs masculins.

    Aujourd’hui, nous sommes en bonne voie pour atteindre notre objectif à moyen terme : atteindre d’ici à 2025, que 40 % de femmes des membres des conseils d’administration.

    Graphique 2 – Diversité des genres au sein des conseils d’administration

    Source : BNP Paribas Asset Management

    Les femmes dans le secteur de la gestion d’actifs

    Dans un secteur qui reste dominé par les hommes, nous continuons à nous mettre au défi avec des objectifs ambitieux :

    Tous les membres de notre Comité Exécutif ont un objectif en matière de Diversité, d’Équité et d’Inclusion.

    En 2022, nous avons recruté 279 employés, dont 38% de femmes. Au sein de nos équipes d’investissement, sur les 54 personnes recrutées, 35 % étaient des femmes.

    Nous proposons des parcours de développement de leadership élaborés pour les femmes pour soutenir leur progression de carrière, afin qu’elles puissent accéder à des postes de direction.

    Graphique 3 – De la parole aux actes – Plus de femmes occupant des postes de direction

    Source : BNP Paribas Asset Management

    Développement professionnel

    Nous investissons de manière significative pour nous assurer que nos employés disposent des connaissances les plus récentes sur les questions de durabilité et d’investissement. En 2022, nous avons formalisé notre approche de formation en matière de développement durable en créant un programme dédié, la Sustainability Academy @AM.  Ce programme contient six parcours de formation en fonction du niveau de connaissances dont les employés ont besoin dans leurs fonctions.

    Parmi les points forts des formations développées en 2022, citons le lancement de la formation en ligne « Sustainable Investing Primer », élaborée en collaboration avec le CFA Institute afin de faire comprendre l’importance d’acquérir des compétences en matière d’ESG. Cette formation a été mise à la disposition de nos clients.

    [1] Ce rapport ainsi que notre documentation sustainability sont également disponibles sur notre site corporate : https://www.bnpparibas-am.com/fr/documentation-sustainability/  

    [2] Voir, par exemple, Data Shows That Diverse Boards Create More Value (en anglais)

    Disclaimer

    Veuillez noter que les articles peuvent contenir des termes techniques. Pour cette raison, ils peuvent ne pas convenir aux lecteurs qui n'ont pas d'expérience professionnelle en matière d'investissement. Les opinions exprimées ici sont celles de l’auteur à la date de la publication, sont fondées sur les informations disponibles et sont susceptibles de changer sans préavis. Les équipes de gestion de portefeuille peuvent avoir des opinions différentes et prendre des décisions d’investissement différentes pour différents clients. Le présent document ne constitue pas un conseil en investissement. La valeur des investissements et les revenus qu’ils génèrent peuvent évoluer à la baisse comme à la hausse, et les investisseurs sont susceptibles de ne pas récupérer leur investissement initial. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Les investissements sur les marchés émergents ou dans des secteurs spécialisés ou restreints sont susceptibles d'afficher une volatilité supérieure à la moyenne en raison d'un haut degré de concentration, d'incertitudes accrues résultant de la moindre quantité d'informations disponibles, de la moindre liquidité ou d'une plus grande sensibilité aux changements des conditions de marché (conditions sociales, politiques et économiques). Pour cette raison, les services de transactions de portefeuille, de liquidation et de conservation pour le compte de fonds investis sur les marchés émergents peuvent être plus risqués. Les actifs privés sont des opportunités d'investissement qui sont absentes des marchés publics, comme les bourses de valeurs mobilières. Ils permettent aux investisseurs de s’exposer de manière directe à des thèmes d'investissement à long terme et donnent accès à des secteurs ou industries spécialisés, comme les infrastructures, l'immobilier, le private equity et d'autres solutions alternatives difficilement accessibles via des moyens traditionnels. Les actifs privés doivent toutefois faire l’objet d'une approche rigoureuse en raison d'un niveau d'investissement minimum souvent élevé, d’une complexité accrue et d'une forte illiquidité.
    Risque lié à la prise en compte de critères ESG : l'absence de définitions et de labels communs ou harmonisés concernant les critères ESG et de durabilité au niveau européen peut entraîner des approches différentes de la part des sociétés de gestion lors de la définition des objectifs ESG. Cela signifie également qu'il peut être difficile de comparer des stratégies intégrant des critères ESG et de durabilité dans la mesure où la sélection et les pondérations appliquées à certains investissements peuvent être basées sur des indicateurs qui peuvent partager le même nom mais ont des significations sous-jacentes différentes. Lors de l'évaluation d'un titre sur la base de critères ESG et de durabilité, la société de gestion peut également utiliser des sources de données fournies par des prestataires de recherche ESG externes. Compte tenu de la nature évolutive de l'ESG, ces sources de données peuvent pour le moment être incomplètes, inexactes ou indisponibles L'application de normes de conduite responsable des affaires ainsi que de critères ESG et de durabilité dans le processus d'investissement peut conduire à l'exclusion des titres de certains émetteurs. Par conséquent, la performance du FCP peut parfois être meilleure ou moins bonne que la performance d’OPC dont la stratégie est similaire.

    Publications liées

    Investir dans une ressource mondiale essentielle : l'eau
    Perspectives d'investissement | Livre blanc - 6 Min

    Investir dans une ressource mondiale essentielle : l'eau

    Dans ce livre blanc, Impax Asset Management, gérant délégué de BNP Paribas Asset Management, revient sur les principaux moteurs de...

    Talking Heads – Opportunités d’investissement dans le secteur de l’environnement en Asie
    Perspectives d'investissement | Podcast - 11:45 MIN

    Talking Heads – Opportunités d’investissement dans le secteur de l’environnement en Asie

    En Asie, comme ailleurs, les défis environnementaux découlant du changement climatique incitent à rechercher de nouvelles façons de vivre et...

    OSCAR YANG
    +1 autre(s)
    | 27.11.2023

    Les faits marquants de Viewpoint chaque semaine

    Abonnez-vous a notre newsletter hebdomadaire pour recevoir nos dernières publications.

    Please enter a valid email
    Veuillez cocher les cases ci-dessous pour vous abonner

    Suivez-nous

    Recevez nos dernières actualités en temps réel