BNP AM

L'investisseur durable d'un monde qui change

Rechercher par

Filter by

Asset class

Economics

Geography

Investing

PODCASTS
EQUITIES
Currencies
PERSPECTIVES D'INVESTISSEMENT | – 3 Min

Points marquants de l’allocation d’actifs - attentes inattendues

Daniel Morris
By MAYA BHANDARI, DANIEL MORRIS 02.08.2022

In this article:

    Sachant que le ralentissement en cours est véritablement mondial, nous sommes coincés entre les opinions optimistes des analystes actions et la prudence affichée par les économistes. Nous ne suivons pas non plus l’opinion du marché qui veut que les banques centrales ne relèvent pas leurs taux d’intérêt d’autant que ce qui avait été envisagé pour cause de chiffres économiques en berne. La fin de leur cycle de hausse des taux se profile-t-elle déjà à l’horizon ?

    Pas pour nous. Il est peu probable que l’inflation disparaisse à un rythme suffisamment rapide. La guerre en Ukraine maintiendra probablement les prix (des matières premières) à un niveau élevé ; et les goulets d’étranglement des chaînes d’approvisionnement ne sont pas près de se desserrer. Les prix élevés de l’immobilier vont probablement maintenir la pression sur les loyers au cours des prochains mois. Les revendications salariales augmentent en réponse à un marché du travail tendu et à une inflation élevée.

    Nous pensons qu’il faudra un nouveau resserrement des banques centrales et un ralentissement plus important de la croissance, avant que l’inflation ne s’approche des objectifs des grands argentiers. Par conséquent, nous sommes sous-pondérés à la duration.

    Saison de publication des résultats

    Dans ce contexte, la dernière saison de publication des résultats a toutefois été encourageante. Hors solides chiffres du secteur de l’énergie et forts déclins de la finance, les ventes et la croissance bénéficiaire ont été positives et supérieures aux attentes. Nous ne pensons pas que cette situation puisse perdurer. Les prévisions actuelles (voir Graphique 1) ne collent pas avec le ralentissement économique que nous anticipons. Les bénéfices vont probablement baisser et les cours des actions les suivront. Le fait qu’aucune contraction des bénéficies mondiaux ne soit dès maintenant intégrée contraste fortement avec la chute de probable 9 à 17 % des bénéfices lorsqu’ils reviendront partiellement ou totalement vers la tendance. Une chute de 9 % donne un ratio cours/bénéfices de 16,3 fois pour le MSCI US, soit environ sa valeur actuelle. Une chute plus importante de 17 %i correspond à un ratio cours/bénéfices de 19,5 fois. Mais une récession en bonne et due forme pourrait voir une chute de 35 % des bénéfices.

    Ajustements des portefeuilles

    Nos portefeuilles diversifiés sont positionnés de manière prudente : nous cherchons à augmenter graduellement le risque dans des domaines comme le crédit d’entreprises de grande qualité et les matières premières, tout en étant sous-pondérés à la duration et neutres aux actions.

    Nous avons apporté quatre changements au positionnement des portefeuilles pendant le mois :  

    • Premièrement, nous avons reclassé les obligations d’entreprises dans la catégorie « favorable », notamment le segment des obligations européennes de qualité investment-grade où les difficultés sont désormais fortes et où l’opportunité en termes de valorisation est de plus en plus attrayante. Le segment investment-grade européen semble anticiper un taux de défaut induit de 8 à 10 %, ce qui est deux fois le plus mauvais taux des cinq dernières années et cinq fois la moyenne historique. Cela semble trop pessimiste étant donné la molle correction de type 2001 que nous attendons et les finances globalement saines des entreprises.
    • Deuxièmement, en ce qui concerne la duration européenne, nous avons tactiquement renforcé notre position courte. Les réponses à la crise du gaz seront probablement budgétaires étant donné les inquiétudes des banques centrales sur l’inflation à court terme et la propension aux politiques plus strictes.  
    • Troisièmement, nous avons renforcé notre exposition tactique aux matières premières. Les raisons principales incluent le nationalisme lié aux ressources et l’« inflation verte », ainsi que la géopolitique (les matières premières bénéficient généralement de l’incertitude). Manifestement, l’offre se fait également rare. Enfin, la politique macroéconomique chinoise, qui continue à être conciliante, apporte aussi un soutien.  
    • Quatrièmement, nous avons vendu notre modeste exposition aux marchés émergents, tout en conservant nos expositions à la Chine et au Japon contre une position globalement courte à l’Europe.

    Points de vue sur les classes d’actifs

    Télécharger le pdf 

    Avertissement

    Veuillez noter que les articles peuvent contenir des termes techniques. Pour cette raison, ils peuvent ne pas convenir aux lecteurs qui n'ont pas d'expérience professionnelle en matière d'investissement. Les opinions exprimées ici sont celles de l’auteur à la date de la publication, sont fondées sur les informations disponibles et sont susceptibles de changer sans préavis. Les équipes de gestion de portefeuille peuvent avoir des opinions différentes et prendre des décisions d’investissement différentes pour différents clients. Le présent document ne constitue pas un conseil en investissement. La valeur des investissements et les revenus qu’ils génèrent peuvent évoluer à la baisse comme à la hausse, et les investisseurs sont susceptibles de ne pas récupérer leur investissement initial. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Les investissements sur les marchés émergents ou dans des secteurs spécialisés ou restreints sont susceptibles d'afficher une volatilité supérieure à la moyenne en raison d'un haut degré de concentration, d'incertitudes accrues résultant de la moindre quantité d'informations disponibles, de la moindre liquidité ou d'une plus grande sensibilité aux changements des conditions de marché (conditions sociales, politiques et économiques). Pour cette raison, les services de transactions de portefeuille, de liquidation et de conservation pour le compte de fonds investis sur les marchés émergents peuvent être plus risqués.

    Related posts

    Cette semaine sur les marchés – La politique monétaire est un art difficile
    SUJETS D'ACTUALITE | Blog - 4 Min

    Cette semaine sur les marchés – La politique monétaire est un art difficile

    Depuis le colloque économique de Jackson Hole fin août, tout paraît s’accélérer : les décisions et les commentaires hawkish (agressifs)...

    NATHALIE BENATIA
    | 22.09.2022
    Allocation d'actifs mensuelle - Divergences de prix
    MONTHLY
    ASSET ALLOCATION
    PERSPECTIVES D'INVESTISSEMENT | Blog - 8 Min

    Allocation d'actifs mensuelle - Divergences de prix

    Les marchés ont fait preuve d’un relatif optimisme après la réunion des banquiers centraux de Jackson Hole : les rendements...

    MAYA BHANDARI
    +1 autre(s)
    | 13.09.2022

    Les faits marquants de Viewpoint chaque semaine

    Abonnez-vous a notre newsletter hebdomadaire pour recevoir nos dernières publications.

    Please enter a valid email
    Veuillez cocher les cases ci-dessous pour vous abonner

    Suivez-nous

    Recevez nos dernières actualités en temps réel